Page d'accueil          Soutenez-nous!          Espace presse          Sur le comité     











Total a quitté le Sahara Occidental occupé
total_520.jpg

La compagnie pétrolière multinationale française a annoncé qu'elle ne poursuivait pas ses prospections pétrolières au Sahara Occidental. "Une autre bonne nouvelle pour le peuple sahraoui. Nous exhortons les compagnies pétrolières restantes à emboîter le pas", a déclaré WSRW.
Mis à jour le: 24.12 - 2015 20:00Imprimez cette page    
"Total a informé les autorités marocaines qu'il ne demanderait pas une nouvelle prolongation de son autorisation de reconnaissance dans le bloc Anzarane," a déclaré une source à l'AFP aujourd'hui.

"La première analyse des données sismiques n'a rien trouvé", a ajouté la source.

L'AFP constate que la décision de Total intervient moins de deux semaines après l'annulation par la Cour de justice de l'UE d'un accord commercial UE-Maroc parce qu'il incluait le territoire du Sahara Occidental.

Le 12 décembre, Africa Intelligence écrivait un article dans lequel il déclarait que la compagnie pétrolière nationale marocaine l'ONHYM espérait encore le renouvellement de Total. Durant le mois de décembre, une des associations membre de WSRW a essayé d'obtenir une réponse de Total, qui avait dit que nous aurions à attendre après Noël pour savoir.

Total a détenu des intérêts au Sahara Occidental de 2001 à 2004, puis de 2011 jusqu'à aujourd'hui. Le bloc en question, une zone de la taille du Portugal, est situé au large de Dakhla, dans le sud du territoire. Total est la compagnie qui a mené les plus de travail d'exploration sismique. Depuis décembre 2011, les accords de la société ont été renouvelés tous les 12 mois. En conséquence, WSRW attendait des nouvelles de Total pour ce mois-ci, si elle continuait ou interrompait.

La source chez Total affirme que la décision de se retirer est due au manque de bons résultats des études sismiques.

"Les résultats des études géologiques menées dans le bloc Anzarane ... ne sont pas encourageantes et l'autorisation de reconnaissance ne sera pas transformée en un permis d'exploration," a déclaré à l'AFP un porte-parole de Total.

Certains investisseurs à l'échelle mondiale ont exclu Total en raison de préoccupations en droit international relatives aux activités d'exploration dans le territoire occupé.

"Ceci est encore un nouvelle bonne nouvelle pour le peuple sahraoui, qui a clairement et systématiquement condamné les opérations de Total. Nous nous félicitons de cette décision par Total", a déclaré Erik Hagen un membre du bureau de Western Sahara Resource Watch. "Nous espérons que les compagnies pétrolières restantes au Sahara Occidental suivront. Comme la Cour de justice de l'UE l'a déclaré, il est illégal d'exploiter les ressources du Sahara Occidental si ce n'est pas au bénéfice et selon les souhaits du peuple du territoire. Nous exhortons tous les investisseurs à faire pression sur Glencore, Kosmos et San Leon Energy pour qu'ils mettent fin à leurs activités au Sahara Occidental ", a déclaré Hagen.

En 2013, WSRW a publié le rapport "Injustice Totale", soulignant les aspects légaux et éthique du programme pétrolier sale, mené pour le gouvernement marocain.

  Injustice Totale: Total SA au Sahara
Occidental occupé
by Western Sahara Resource Watch


    
Actualités:

19.01 - 2016 / 19.01 - 2016Accès au Sahara refusé à 67 visiteurs étrangers pendant 2 jours
17.01 - 2016 / 17.01 - 2016Trois autres norvégiens et un polonais expulsés du territoire occupé
17.01 - 2016 / 17.01 - 2016 Dix norvégiens et un néerlandais déportés du Sahara aujourd'hui
31.12 - 2015 / 31.12 - 2015Glencore en liste noire de KLP pour sa recherche de pétrole au Sahara
31.12 - 2015 / 31.12 - 2015Une Compagnie maritime arrête ses transports du Sahara Occidental
24.12 - 2015 / 24.12 - 2015Total a quitté le Sahara Occidental occupé
26.09 - 2013 / 26.09 - 2013Salah Ameidane sur la 2ème place à Oslo Maraton
29.08 - 2013 / 29.08 - 2013Suivez notre nouvelle page sur Facebook!
27.04 - 2013 / 27.04 - 2013AUF: Le Parti Travailliste désire la reconnaissance du Sahara
14.12 - 2011 / 14.12 - 2011La Norvège inscrit PotashCorp sur une liste noire
08.10 - 2011 / 08.10 - 2011Un sous-traitant pétrolier sort du Sahara Occidental
30.06 - 2011 / 30.06 - 2011Le Gouvernement norvégien clarifie sa position sur le Sahara
28.10 - 2010 / 28.10 - 2010Enfant Saharaoui tué par la police marocaine
23.10 - 2010 / 23.10 - 2010L'armée marocaine lance des pierres sur des Saharaouis
14.06 - 2010 / 14.06 - 2010Pillage des ressources naturelles sahraouies
12.05 - 2010 / 12.05 - 2010Une compagnie de services sismiques rénonce au Sahara Occidental
12.05 - 2010 / 12.05 - 2010Abattu par le commerce avec le Sahara, le président démissionne
12.05 - 2010 / 12.05 - 2010Les importations du Sahara Occidental : scandale commercial
11.04 - 2010 / 11.04 - 2010Un géant arrête ses achats au Maroc et Sahara Occidental
15.03 - 2010 / 15.03 - 2010La police a réprimé une manifestation pacifique
24.02 - 2010 / 24.02 - 2010Les juristes du Parlement européen déclarent illégale la pêche
19.02 - 2010 / 19.02 - 2010Les murs d'El Aaiun






FR  NO EN ES FR

Depuis 1975, trois quarts du territoire du Sahara Occidental sont occupés par le Maroc. Une majorité de la population vit toujours dans des camps de réfugiés en Algérie. Ceux qui sont restés dans leur pays sont victimes de graves exactions de la part de l'occupant marocain. Depuis plus de 40 ans les Sahraouis attendent la mise en oeuvre de leur droit légitime à l'autodétermination.


Suivez les nouvelles sur la pêche européenne illegale


L'UE paye le Maroc pour pêcher au Sahara Occidental occupé.

Støttekomiteen for Vest-Sahara, , - :
Kontonr 9857.05.48999 - 987 378 352 -